Alchimies


A l’Institut du Monde Arabe à Paris en Mars 1996, Hala Hilmi Hodeib nous avait dévoilé avec « Pierres et Soif » le lourd secret d’un douloureux
parcours dans sa Patrie.

Aujourd’hui, l’alchimie des couleurs, le choc des matières, la dimension cosmique des intransigeantes peintures qu’elle extrait d’un récent retour aux sources, nous interpelle au plus profond de nos poésies intérieures,
de nos violences cachées.

La magie est partout, le clin d’oeil des Dieux nous enveloppe, les violences s’endorment sous nos yeux, les tempêtes côtoient les nudités orientales ou désertiques, nous sommes les spectateurs des origines, de la création,
de la vie, des saisons, miroir de notre monde infernal que semblent
circonscrire les couleurs, la poésie, la bonté des oeuvres exposées là.

Comment ne pas entrevoir, au delà des lignes, des traces, des roches
fracturées, des jeux d’eau, des sels cristallisés, des formes enchanteresses, une volonté d’espoir, un recours ultime à la beauté, à l’art,
élément permanent de toutes les humanités.

C’est la signature d’Hala Hilmi Hodeib, courez vite vous ravir les sens.



Daniel Dartevelle